Projet Benur : un handbike innovant au service de la mobilité pour tous

L’édition 2018 du concours Auvermoov vient de s’achever, couronnant ainsi les 2 projets ayant le plus convaincu et ayant récolté le plus grand nombre de votes. Parmi ceux-ci, nous mettons aujourd’hui à l’honneur le projet Benur, le tout premier handbike à assistance électrique sans transfert.

Benur, de l’idée à la création : une véritable innovation

Le fondateur du projet Benur c’est Joseph Mignozzi, adepte du vélo et passionné de voyages à bicyclette au long cours. En 2012, de retour d’un tour de France, il est victime d’un accident de la voie publique qui a bien faillé lui coûter définitivement l’usage de ses jambes. Il est alors contraint de subir plusieurs opérations et de vivre 2 années en fauteuil roulant, puis 2 années de rééducation pour réapprendre à marcher.

Pendant cette période, il réfléchit et travaille intensivement pour fabriquer lui-même la solution à ses besoins. C’est ainsi que le prototype artisanal de Benur est né : clin d’œil au char romain Ben Hur car c’est alors le tout premier vélo utilisable en toute autonomie, accessible directement en fauteuil : on monte et on descend facilement sans l’aide d’un tiers !

En effet, la grande majorité des personnes en fauteuil ne pouvant pas se transférer seul, le projet Benur apporte alors une réponse totalement innovante à la problématique de la mobilité, pour retrouver leur indépendance.

Le résultat concrètement ? Un tricycle à assistance électrique pouvant rouler jusqu’à 25 km/h, muni d’un pédalier à mains à l’avant et d’une large plateforme arrière dotée d’une rampe d’accès rétractable pour y monter sans descendre de son fauteuil roulant et sans aide. Il est également tout terrain (du bitume aux sentiers chaotiques) et peut même s’utiliser en tandem.

Le plus ? Cet handbike affiche fièrement un look d’enfer, bien loin des standards du matériel médicalisé !

L’autonomie et la mobilité pour tous, un concept à universaliser

Si le projet Benur part au départ d’une initiative personnelle et individuelle, il a très vite évolué vers un intérêt et un usage collectif en permettant à tous de vivre l’expérience du voyage à vélo quel que soit son handicap !

Le but de Joseph devient alors évident : mettre des vélos à disposition partout où des personnes à mobilité réduite peuvent en avoir besoin, au même prix que les vélos en libre-service classique. Et dans le même temps, l’objectif serait de rendre l’espace public accessible au plus grand nombre, de lutter contre l’exclusion en rétablissant du lien social en en favorisant le retour à l’emploi.

Afin d’améliorer encore davantage l’expérience Benur, son créateur souhaite également développer une application spéciale pour permettre aux utilisateurs de se guider et de surveiller la consommation d’énergie de leur vélo.

Aujourd’hui, c’est une équipe de 10 personnes qui travaille aux côtés de Joseph pour poursuivre le développement du projet Benur.

Ensemble, ils ont été récompensés en juin 2018 par le Prix Ocirp Handicap dans la catégorie « recherche appliquée et innovations technologiques », puis ont figuré parmi les 2 gagnants du concours Auvermoov en janvier 2018.

La première implantation de Benur a été réalisée sur la Via Rhôna, une piste cyclable aménagée qui relie le Lac Léman à la Méditerranée.

Désormais, la volonté est de sensibiliser les collectivités pour mettre des handbikes à disposition de tous, en libre-service, afin qu’un maximum d’usagers puisse bénéficier des avantages de ce concept unique !